Les trolls et les gnomes sur le chemin de la liberté

Vignette » MMORPG » World of Warcraft
Depuis mercredi 8 septembre, le premier des événements mondiaux annonçant la venue du Cataclysme est disponible sur les royaumes officiels : la libération de Gnomeregan et des Iles de l'Echo !

Le Cataclysme approche à grands pas ! Pour preuve, le monde d'Azeroth commence à connaître ses premiers bouleversements, qui fera que l'ancien World of Warcraft ne sera plus jamais le même. Et le premier de ces dramatiques événements n'est pas le fait d'une nature rebelle, ou de l'arrivée inopinée d'un dragon noir surpuissant, mais du réveil de deux peuples jusqu'ici hors de chez eux...

Les Gnomes et les Trolls sous les projecteurs !

Le premier des événements pré-Cataclysm est l'occasion pour Blizzard de s'intéresser de plus près aux deux races assez maltraitées des deux factions. Les Gnomes et les Trolls sont en effet les seuls qui ne possèdent pas de capitale à eux. Les Gnomes ont été expulsés de Gnomeregan, leur capitale labyrinthique, par un double facteur : l'attaque des Troggs, ainsi que l'empoisonnement par des gaz toxiques (qui ont transformé une large partie de la population en gnomes lépreux), après que leurs machines sont devenues folles (c'est Thermonjoncteur - bien connu des aventuriers comme étant le boss final de l'instance à 5 joueurs -  qui dirige cette rébellion). Les Trolls Sombrelance, quant à eux, ont été obligés de trouver refuge à Orgrimmar quand leur terre natale, les Iles de l'Echo, ont été occupées par les forces de Zalazane.

La Horde et l'Alliance à l'attaque !

Tous les aventuriers d'Azeroth (qu'ils soient OU NON, et c'est important, du niveau maximum) sont donc conviés à ces deux événements, conduits sous la houlette du Grand Bricoleur Mekkanivelle, roi des Gnomes et concepteur depuis de longs mois de l'"Opération Gnomeregan" et de Vol'Jin, le chef des Trolls.

Deux événements largement commentés sur le site officiel de World of Warcraft :

Soldats, mobilisez-vous ! Le temps est désormais venu de mener l'assaut contre les troggs de Gnomeregan pour récupérer la partie supérieure de la ville, et de renverser Zalazane afin de libérer les îles de l'Écho !

Si vous êtes un héros de l'Alliance, Gelbin Mekkanivelle vous attend impatiemment pour aider son armée à mener l'assaut contre l'envahisseur. Présentez-vous sans tarder dans le quartier de Brikabrok à Forgefer, vous aurez du pain sur la planche. Si vous êtes un membre éminent de la Horde, vous devrez vous rendre au village de Sen’jin au sud de Durotar.

Cela dit, quelle que soit la faction à laquelle vous appartenez, vous pourrez également apporter votre contribution à l'effort de guerre si vous n'êtes qu'un jeune aventurier : nul besoin d'avoir atteint le niveau maximum ! Alors hâtez-vous, car la gloire n'attend pas et le destin des peuples d'Azeroth repose maintenant entre vos mains.

Rompez !

Opération Gnomeregan

« L’opération Gnomeregan est imminente ! » a déclaré le Grand Bricoleur Mekkanivelle.


La rumeur enfle dans tout Kharanos et Forgefer : le fourbe Mekgénieur Thermojoncteur préparerait en ce moment même ses soldats irradiés à tenir le siège de Gnomeregan, la cité des gnomes autrefois prospère. En effet, le mécontentement gronde et la clameur croît chez le peuple exilé, depuis que le Grand Bricoleur Mekkanivelle a déclaré officiellement que « l’opération Gnomeregan » était imminente ! Qualifiant l’irradiation de sa ville bien-aimée par le traître Thermojoncteur comme « une date marquant un taux d’accroissement proportionnel d’indécence dans l’Histoire » devant un conglomérat réduit de représentants de l’Alliance, le roi des gnomes a insisté sur la nécessité de lancer un assaut sans plus attendre. Après tout, bien que ce forcené de Thermojoncteur ait réussi à tromper la mort pendant plusieurs années pour maintenir son règne crapuleux sur Gnomeregan, la chute du roi-liche sonne le glas de la dernière grande menace contre les citoyens libres d’Azeroth. De surcroît, le médecin militaire en chef du roi des gnomes, « Doc » Girodent, s’est montré très rassurant : la probabilité qu’un évènement cataclysmique surgisse dans un proche avenir a été « raisonnablement évaluée à moins de 12,7 % ».

Saisissez votre chance de participer à l’attaque sur la cité des gnomes : la victoire commencera à Brikabrok ! En tant que citoyens d’honneur d’Azeroth et fiers membres de l’Alliance, le Grand Bricoleur Mekkanivelle vous mobilisera tous et compte sur votre soutien au peuple gnome en exil. Après tout, ne dit-on pas que la meilleure attaque, c’est… euh ? L’attaque ! Que vous soyez un célèbre héros pour votre peuple, pourfendeur des démons les plus effroyables de la Légion ardente et du Fléau, ou un simple aventurier qui passait par là, préparez-vous : encouragez les gnomes du monde entier à s’unir sous la bannière de Gnomeregan ! Tout ce qu’il faut pour cela, c’est lancer aux gnomes un appel aux armes avec un peu de finesse et un Motiv-a-tron. Pour sûr, cet appareil fonctionne impeccablement et de façon totalement sé-cu-ri-sée ! Ce n’est pas comme si cette puissante invention risquait de transformer malencontreusement les citoyens de Brikabrok en petites bestioles rampantes. C’est d’ailleurs pratiquement impossible !
Télécharger le poster de Mekkanivelle en haute résolution

Dès que vous aurez recruté de nouveaux soldats, Mekkanivelle vous enverra au Dépôt de Grillacier, le théâtre des opérations pour l’offensive sur Gnomeregan. Là, le capitaine Étincetuyère vous ordonnera de suivre l’entraînement du sergent instructeur Nébulevier, et de tester les capacités fonctionnelles des tout nouveaux mécano-tanks en situation, avant qu’ils ne soient envoyés au front. Vous le savez, la reconquête de Gnomeregan est d’une importance primordiale ; en conséquence, vous devrez ranger votre vertige dans la boîte à outils quand vous serez appelé par le pilote Muserouage. Il vous demandera de neutraliser les diffuseurs de radiations qui défigurent l’horizon de Gnomeregan, en les bombardant de Radiageigatrons lors d’incursions aériennes éclairs !

Chaque homme, chaque femme, chaque enfant sera mobilisé ! Même si vous ne faites que débuter dans l’art du combat à Kharanos ou dans la forêt d’Elwynn, vous pourrez toujours vous rendre utile en alimentant l’effort de guerre : quelques peaux d’ours permettront de tapisser les sièges pour maximiser le confort des pilotes, alors n’hésitez pas à accepter cette mission – une étape cruciale dans l’affrontement avec les séides irradiés du félon Thermojoncteur ! Vous pourrez même aider le maître des fabricants d’épées Toby Zeigrenage à imaginer le cri de guerre du Grand Bricoleur Mekkanivelle ! C’est vous qui paverez la route qui mènera l’offensive à la victoire, et vous recevrez en récompense une recommandation d’Orgueil de Gnomeregan, qui vous permettra de revêtir temporairement l’uniforme de l’infanterie d’élite Gnomeregan.

L’ignoble Thermojoncteur n'est pas un gnome à prendre à la légère, et son arrogance causera sa perte. Malgré cela, il serait mal avisé de le sous-estimer : il se prépare indubitablement à faire face à cet assaut, et met probablement déjà sur pieds une force armée d’une puissance encore jamais vue. Seuls les héros de l’Alliance les plus endurcis (niveaux 75-80) seront mobilisés pour l’opération Gnomeregan. Quand Mekkanivelle estimera que cette formidable armée sera prête, vous devrez aller lui parler sur la ligne de front avant de le suivre tout au long des différentes phases de combat : les attaques aériennes, le poste de commande en surface puis l’invasion des tunnels dans les profondeurs de Gnomeregan. Le bruit court que le vil Thermojoncteur a mis au point des « Rob-esbroufe » pour répandre sa pernicieuse propagande et son outrageante prétention. Ne craignez pas son discours, fier membre de l’Alliance ! Toutefois, pour assurer votre sécurité, mieux vaudra rester aux côtés de Mekkanivelle et du médecin-général Doc Girodent ; il ne serait pas très requis d’échapper à la protection de ce dernier. Gnomeregan doit être purgée de toute radiation nocive, et libérée des troggs qui l’infestent. Il est grand temps de récupérer cette merveille des temps modernes et de mériter votre Surcape de Gnomeregan, témoignage tangible de votre bravoure historique dans le combat contre la folie pure !

Engagez-vous ! L’opération Gnomeregan approche, et les Exilés de Gnomeregan ont besoin de VOUS !

Vol'Jin compte sur vous

Vol’jin : « Zalazane, on va le liquider ! »

Niché sur la côte de Durotar, le petit village troll de Sen’jin est en pleine effervescence après la pompeuse déclaration du roi des gnomes, le Grand Bricoleur Mekkanivelle. En réponse à cette demi-portion grandiloquente, le chef troll Vol’jin a annoncé qu’il avait l’intention de « faiwe honneu’ aux ancêtwes en wécupéwant la mèwe patwie, mec ». L’appel a été lancé, et les tribus dispersées des Sombrelances ont commencé à se regrouper dans ce village sorti de sa torpeur. Désormais, les nuits résonnent au rythme primal des tambours incessants et se voilent d’une fumée âpre et paresseuse, indiscutables signes de réjouissances et de préparatifs à une attaque imminente.

Avec le soutien de Thrall et de ses homologues, Vol’jin en appelle à toutes les races de la Horde pour participer à l’invasion des îles de l’Écho, et mettre un terme définitif aux exactions du cruel féticheur Zalazane. Ce dernier doit payer pour tous ses crimes : ceux contre les Sombrelances comme ceux contre les terres reçues des mains de Thrall ! Vol’jin l’a expliqué aujourd’hui dans sa revendication : tous les honorables membres de la Horde qui passeront par le village, qu’ils soient le pire cauchemar de tout dragon ou qu’ils n’aient jamais tué le moindre sanglier, auront l’honneur d’aider leurs frères trolls dans ce qui sera certainement un des combats les plus brutaux à ce jour. Mais avant tout, il convient de soigner la préparation d’un tel plan de bataille. Avec les îles de l’Écho à l’horizon, aucun détail n’est insignifiant, et aucune parole n’est à prendre à la légère. Pour cette raison, la trollesse chamane Vanira aidera les aventuriers à se préparer pour la tâche titanesque qui les attend.
Téléchargez le poster de Vol'jin en haute résolution

Usant de rituels totémiques sacrés, Vanira aura besoin de très nombreuses grenouilles pour son projet ; ses intentions concernant ces amphibiens rôdant à Sen’jin sont assez nébuleuses, mais il semblerait qu’un éleveur de chauves-souris se tienne auprès d’elle, prêt à aider. Peut-on s’attendre à une pluie de grenouilles sur les îles de l’Écho ? Interrogée à ce sujet, Vanira a simplement répondu qu’elle était à la recherche « de parfaits espions ». On dit certes que la guerre peut parfois être gagnée avec l’arsenal le plus inattendu, mais l’espionnage n’est que la phase première de l’opération. En effet, Vol’jin a également fait mention d’un instructeur digne de confiance pour les renforts attendus, le champion Uru’zin : il formera les nouvelles recrues pour en faire des combattants sombrelances aguerris, quel que soit leur niveau. « Engagez-vous », enjoint Vol’jin ; les volontaires seront une composante clef dans la création d’une force de frappe capable de renverser les Sombrelances maudits de Zalazane.

Pour Vol’jin, il va sans dire que les esprits sont du côté de sa tribu des Sombrelance. Quant à savoir si les croyances animistes peuvent réellement se manifester afin de faire pencher le sort de la bataille contre Zalazane, seule Vanira et ses espions ensorcelés pourront peut-être apporter une réponse. Les rumeurs parlent d’une ancienne tribu de trolls druides qui peuplait autrefois les îles de l’Écho... S’il était un temps pour de tels bons augures, il ne pourrait pas mieux tomber ! D’après certaines informations, ce ne sera que lorsque les esprits seront vraiment du côté du fils de Sen’jin (un phénomène que seul le féticheur Hez’tok saura interpréter) que l’assaut pourra être lancé. En récompense de leurs loyaux services, quiconque assistera Hez’tok dans sa cérémonie sera décoré d’une Fierté des Sombrelances, qui permet de prendre la forme d’un guerrier élite de ce clan durant les combats. Porter de telles parures fera honneur aux ancêtres d’un peuple longtemps persécuté et accablé par les guerres tribales.

Ainsi, si les esprits accordent leur faveur à Vol’jin, le champion Uru’zin demandera aux vétérans de la Horde des niveaux 75 à 80 de lui porter main forte dans la bataille. Une fois que « tout sera prêt », comme l’a expliqué Vol’jin, le plan consistera à prendre d’assaut les rivages du village de Sen’jin. Vol’jin s’est exprimé en ces termes : « Venez ! Tous ! Pour la libération des îles de l'Écho ! Zalazane, on va le liquider ! ». Il est allé jusqu’à promettre une surcape de Sen’jin particulièrement rare à tous les braves qui aideront à renverser Zalazane. Attention toutefois, car des sources signalent que cet ennemi est passé maître dans l’art de la magie noire... Méfiez-vous du vaudou !

Les préparatifs pour éliminer Zalazane sont en cours, mais l’armée levée par Vol’jin sera-t-elle assez puissante contre le féticheur ? Il est temps, fiers membres de la Horde, de rejoindre vos frères trolls et de déchaîner la toute puissance des Sombrelances !

Vers le Cataclysme

Ces deux événements marquent le véritable départ de la transition entre WotLK et Cataclysm, dont la phase de bêta bat son plein, avec une quantité d'informations astronomique déjà parue, et sur laquelle nous reviendrons prochainement.

Restez connectés pour un reportage au plus près de l'Opération Gnomeregan !

Article écrit par : Kelem le 09.09.2010 10:16:12

AVATAR Nombre d'articles : 144 » Voir la fiche ChaOdisiaque
Site web : aucun

Quand j'aurai mon niveau 4 / J'achèterai un cheval / Je sais pas vraiment monter / Tant pis, ça m'est égal   ("La vie d'aventurier" POC)

SierrElben, prochainement sur vos écrans !

Les derniers commentaires

De ChaOdiz-Padre le 09/09/2010 à 11:07:30

Ça approche tout ça.... Par la même occasion Kelem fait son retour pour les news WoW ! COOL ! Merci pour cet article :)

Je sens que cette fin d'année va être mouvementée pour blizzard et les joueurs de WoW. Beaucoup de personnes qui ont arrêté de jouer (faute de temps comme moi, par exemple^^) risquent de tenter l'aventure Cataclysme, car tout ceci s'annonce prometteur !

Laisser un commentaire