Forum ChaOdisiaque

 

Vous n'tes pas identifi.

Annonce

Bienvenue sur le forum du Club ChaOdisiaque. Un maximum de news sur le jeu en gnral (JDR, MMORPG, Jeu vido, JOL, figurines etc...), des actualits concernant le WEB et le dveloppement dans son ensemble. Des aides, astuces, outils pour vos jeux, vos crations web et un tas d'ides pour enrichir vos besoins ludiques. C'est un bon moyen de se tenir au courant des dernires sorties et surtout de trouver de l'aide la cration de site, de jeu et de site de jeu. Premier gros projet de l'association SierrElben... Faites parti de l'aventure...

#1 06-04-2008 14:58:53

ChaOdiz-Padre
ChaOdizAdmin
Lieu: LYON
Date d'inscription: 02-12-2007
Messages: 3352
Site web

[SierrElben] NewsLetter N°2 - Bien plus qu'une idée

SierrElben - NewsLetter N°2 - Bien plus qu'une idée



Introduction

Voilà presque 4 mois que le projet a débuté, il est temps de faire une nouvelle fois un point sur l’évolution du jeu. Souvent le projet a été critiqué dans le sens où trop d’initiatives Rolistiques ont fini à l’eau, mais nous comptons bien prouver que ce projet est un concept qui tient debout et qui verra le jour. L’avancée de l’univers s'est accéléré suite à l’arrivée de nouveaux membres dans l’équipe et ce sang neuf a réconforté et a amené un zest de pêche aux plus anciens de l’équipe !

http://img404.imageshack.us/img404/1599/sierrelbendiverslf5.png

Exil (RP)

Un cri rauque retentit derrière lui.

Il sursauta et mis immédiatement la main à sa dague, son meilleur compagnon dans les ruelles de la ville basse. Liss se retourna, les épaules crispées, en plissant les yeux. Le crépuscule semblait tomber de plus en plus vite dans cette maudite cité. Il se détendit en voyant que ce n’était qu’un chat qui surgissait des tas d’ordures entassés au coin d’une ruelle, à côté d’une maison en ruine.

Depuis quand les gens qui habitaient là étaient partis ? Ou morts ? La puanteur le fit s’éloigner. Il revenait sur ses pas, impatient de retrouver les faubourgs intérieurs. La boue lui collait aux bottines, et jusqu’à son pantalon. "Boulot de chien", grommela-t-il. Ce bourgeois pourra aller récupérer sa chevalière familiale tout seul. D’autant qu’elle doit déjà être bien loin. Voilà surement belle lurette que le moindre objet de son ancienne habitation a été pris et revendu.


Partir et quitter Véree. Comme l’ont fait nombre de ses connaissances, lorsqu’il était jeune. C’était son rêve. C’était... Où aller maintenant ? La ville tombe en ruine, l’Empire même tombe en ruine. On lui a raconté bien d’histoires sur la déliquescence d’Elben, mais maintenant qu’il avait vadrouillé un peu partout, il pouvait bien s’en rendre compte. Véree n’a plus d’avenir.


Une porte s’ouvrit brusquement devant lui. Une femme, sale, les cheveux hirsutes, les yeux fous, s’agrippa à son veston de cuir et criait : "Vous l’avez vu ! Vous l’avez vu !". Il essaya de se dégager de sa prise mais elle continuait : "Vous ! Vu ! VOUS L’AVEZ VU !". Liss ferma les yeux, et serra le poing. Quand il pénétra enfin dans les faubourgs intérieurs, il lui semblait encore entendre la femme gémir à côté de lui. Il préférait arrêter de se demander s’il lui avait ou non cassé la mâchoire.

Liss entra dans la première taverne qui se présenta, avança sans regarder autour de lui et s’affala sur une chaise branlante, contre le mur. L’ambiance était plutôt lugubre à cette heure avancée de la nuit. Mais il n’avait pas envie de ressortir, car pour ce soir, il préférait rester à l’intérieur. Il n’avait pas la moindre envie de croiser un Véreen dans le même état que la femme de la ville basse. Pourtant, ils étaient de plus en plus nombreux, et cela l’inquiétait – et il n’était pas seul. Le regard perdu dans son verre d’alcool trouble, il fut attiré par la conversation étouffée de la table d’à côté.


"Comme je vous le dis ! C’est notre chance de partir d’ici. Ils s’en iront demain, avant que les Templiers ne commencent à fouiller dans leurs affaires.
- Mais on irait où ?
- Le gars m’a dit qu’ils partaient vers le Sud. Les villages d’Etopus ne sont plus défendus à cause du conflit avec les Préluriens. C’est l’occasion rêvée de se faire un maximum d’argent ! Après il ne nous reste plus qu’à les lâcher dans la première grande ville, à Oal par exemple, jamais ils nous trouveront là-bas !
- Je ne sais pas. Partir comme ça, je n’ai pas confiance.
- T’es qu’un lâche c’est tout. Tu peux te sortir de la merde quotidienne de Véree, et toi tu préfères rester là. En fait tu me fais pitié."


Liss avait totalement lâché son verre des yeux. Voilà l’occasion de partir enfin de cette ville maudite ! Un des trois hommes autour de la table le vit écouter leur discussion.
" T’as un problème mon gars ? T’veux qu’on t’apprenne les bonnes manières ? "
Dans ce genre de situation, mieux valait ne pas se laisser marcher sur les pieds. Liss le savait parfaitement.
" Ta gueule. Je ne t’ai pas sonné. Je préfère parler à ton pote qui a l’air plus apte à parler.
- Putain de mioche !
- Laisse Nick, dit le gros bras qui menait la conversation. C’est pas vrai qu’est-ce qui te prends ces jours-ci ? Viens t’assoir toi. Tu sais de quoi on parle ?
- Des bandes de pillards qui font des incursions dans la région en ce moment. Ouais je sais, on m’en a parlé.
- Et t’as compris qu’on allait les rejoindre ?
- Ouais.
- Alors t’as pas vraiment l’choix mon gars. Soit tu viens avec nous, soit tu sortiras de cette taverne dans un drôle d’état. On peut pas laisser la milice ou les Templiers nous chercher des emmerdes.
- Te tracasse pas. Je viens avec vous. Moi aussi je veux me barrer de cette ville.
- Viens demain à l’aube dans l’ancien poste de garde de la ville basse. Ils se réunissent ici."


Liss se demandait encore ce qui lui avait pris. Sans doute l’effet de l’alcool de cette fichue taverne. Il arriva au point de rendez-vous. Le poste de garde était complètement en ruines, dévasté par un ancien incendie. Sans doute un énième soulèvement de la ville basse. Vu l’état actuel de cette partie de la ville et celui de ceux qui y habitaient encore, cela ne risquait plus d’arriver. Il avait l’impression que les bourgeois du centre s’étaient mis d’accord pour repousser tous les fous et les demeurés à l’extérieur. Et il y en avait vraiment de plus en plus. Les trois lascars de la nuit étaient déjà là, et parlaient avec celui qui semblait être le chef de la bande.

" C’est toi le dernier ? Bon alors partons, j’ai pas envie qu’une patrouille nous trouve sur la route "


La bande était formée d’une vingtaine de lascars, souvent dépareillés, armés de massues et de gourdins. Liss songeait qu’avec sa dague, il pourrait facilement venir se débarrasser de trois en même temps, tellement ils semblaient lourdauds.

Soudain, un cri retenti à l’arrière de la troupe, alors que les maisons de la ville basse commençaient à s’éclaircir. Nick venait d’enfoncer sa dague dans la main de son voisin, qui se la tenait, pour l’instant plus surpris qu’horrifié par le sang qui jaillissait.

" Fumier ! Tu crois que je t’ai pas vu venir ! T’allais me voler ma bourse ! Putain de charogne ! "

Nick arracha sa dague et la planta dans le coup du brigand avant que quiconque ne puisse réagir. Alors que celui-ci s’écroulait en s’étranglant dans son sang, celui qui avait enrôlé Liss hier se précipita vers son ami. " Nick, bordel ! Qu’est-ce que tu fous ?! " Il se retourna et le nouveau pillard put voir cette lueur de folie dans ses yeux, celle que Liss connaissait bien.

Nick n’eut pas le temps de bouger plus : il ne vit que le manche de la petite hache plantée entre ses yeux. Il s’effondra. Liss se retourna pour voir le chef de la bande venir récupérer sa hache de lancer.

" Les tarés, je me les trimballe pas. T’aurais dû le laisser à Véree avec les autres. Allez, avant qu’une patrouille se pointe. "

Liss quitta l’ancienne capitale d’Elben, deux cadavres et une flaque de sang derrière lui. Sa nouvelle vie commençait bien.

[...]

ChaOdisiaque sera enfin une association

Pour rendre le projet crédible aux yeux de tous et surtout par passion, ChaOdisiaque va enfin devenir officiellement une association ludique et prendra entièrement en charge le projet SierrEben. Les statuts et le règlement intérieur sont rédigés, c’est l’histoire de quelques jours. Nous vous en dirons plus prochainement…

Les Développeurs du jeu

L’équipe a enfin trouvé ses marques, des départs, des arrivées, nous sommes juste assez pour faire un travail propre et productif. L’équipe actuelle est donc composée de (en pseudonyme):

      • Marc
      • Khazagin
      • Grozigue
      • Kelem
      • ChaOdiz-Padre
      Et pour la correction des textes :
      • Derrewyn



Bien entendu les portes sont ouvertes à toutes demandes ou propositions de participations au projet. Seulement, les places seront accompagnées d’une réelle motivation, car le travail de ces derniers mois est tellement conséquent que nous ne pouvons nous permettre d’engager le ou la première venue.

Les Illustrations

Nous avons eu la chance d’avoir plusieurs pistes pour d’éventuels illustrateurs qui amèneront leur savoir faire dans l’équipe de Sierrelben, mais nous devons avouer que le plus dur est vraiment de trouver des dessinateurs qui collent à notre univers. Si vous savez manier le crayon et que le projet vous intéresse, les portes de SierrElben sont grandes ouvertes.

Teknao nous soutient

C’est avec plaisir que nous annonçons qu’une société, spécialisée dans la conception de site web, du nom de Teknao soutient notre projet. En effet, la présentation de SierrElben a particulièrement plu au responsable de Teknao, de ce fait des échanges très constructifs ont eu lieu au sujet de Sierrelben et ChaOdisiaque. Cela promet un réel impact sur la suite des évènements. Site web de Teknao : http://www.teknao.com



Cordialement,

Toute l'équipe de SierrElben


Source : http://www.sierrelben.fr
Récit RP de Fred alias Kelem

Hors ligne

 

Pied de page des forums

© Copyright 2007 / 2010 - Forum ChaOdisiaque
Prsent et administr par l'quipe ChaOdisiaque - Club Passion Rliste
LudiKreation - Forum developp via FluxBB Traduction Fluxbb.fr